Project Description

Groupe scolaire Limeil

Programme : Pôle éducatif : 2 écoles élémentaire / 3 écoles maternelles / restaurant scolaire
Lieu : Limeil-Brévannes, 94
Mission : Base + EXE
Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Limeil-Brévannes
Maîtrise d’œuvre : R2K ARCHITECTES | Architecte
HOLZBAU AMANN | Mandataire du groupement | Constructeur bois
GAUJARD TECHNOLOGIE SCOP | BET Bois
ADRET | BET fluides
ALHYANGE ACOUSTIQUE | BET acoustique
URBATEC | BET VRD
MATTE | BET béton
MP MENUISERIES | ATELIER D’ENTRAIGUES | Menuiseries
SMC | Serrurerie
LOISELEUR PAYSAGE | VRD Paysagiste
Superficie SHON : 9480 m²
Livraison : 2012
Coût : 18,59 M € HT
Performance énergétique : BBC
Lauréat : Prix national de la construction bois 2013 « coup de cœur des maires »
Photographies par : Jussi Tiainen

La réalisation du nouveau pôle scolaire regroupant 5 écoles, s’inscrit dans le cadre du projet de requalification du secteur Pasteur mis en place par la ville de Limeil-Brévannes et CCU. En libérant des terrains un écoquartier de 4,5 HA a permis l’implantation de 711 nouveaux logements, d’une place commerciale et d’un nouveau groupe scolaire.

Le parti architectural se focalise sur deux idées majeures; développer un projet dense, capable de « tenir » l’ensemble du tènement et de dialoguer avec les futurs espaces publics alentours, et offrir à chaque école une individualité spatiale tout en appartenant à un tout de grande échelle. Nous utilisons la topographie des lieux qui sur la longueur du terrain offre 4 m de dénivelé et décidons d’organiser les écoles sur deux plans, connectant les points opposés du terrain, l’hôtel de ville au nord, la nouvelle place du quartier au sud. Ainsi le bâtiment vient s’inscrire comme dans un moule sur la parcelle complexe, en coupe comme en plan. Une des écoles élémentaires, l’unique construction de béton, réalise un soutènement, en faisant dos au dénivelé pour définir une grande plate forme où l’on installe deux écoles maternelles, une école élémentaire, le restaurant, les cours. Une deuxième plate forme, constituée par les toitures terrasse des écoles, est connectée directement à l’espace public. Ce sol artificiel gomme l’effet d’étage. Ainsi on glisse d’un niveau à l’autre du terrain, sans s’en apercevoir, toujours en connexion avec l’espace public.

Le projet est étudié et bâti en 18 mois avec une procédure conception réalisation ; avec une équipe de 25 architectes et ingénieurs les plans et détails ainsi que les panneaux préfabriqués en atelier en Allemagne par les charpentiers d’Amann permettent cet exploit. Les composants de structure comme le Lignotrend sont aussi des éléments finis visibles dans les classes. Des équipements électriques sont incorporés en atelier.

Du peintre Finlandais Lauri Algrhen , 2 tableaux permettent de composer une chromatique et des impressions sur des élements clés du projet, un escalier monumental inspiré des bâtiments d’Aalto, et l’habillage d’une tour repère, barycentre de la composition. Un bardage ondulé scié sur mesure dans du meleze donne une touche d’originalité et d’aléatoire sur la peau du bâtiment.

Groupe scolaire Limeil

Programme : Pôle éducatif : 2 écoles élémentaire / 3 écoles maternelles / restaurant scolaire
Lieu : Limeil-Brévannes, 94
Mission : Base + EXE
Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Limeil-Brévannes
Maîtrise d’œuvre : R2K ARCHITECTES | Architecte
HOLZBAU AMANN | Mandataire du groupement | Constructeur bois
GAUJARD TECHNOLOGIE SCOP | BET Bois
ADRET | BET fluides
ALHYANGE ACOUSTIQUE | BET acoustique
URBATEC | BET VRD
MATTE | BET béton
MP MENUISERIES | ATELIER D’ENTRAIGUES | Menuiseries
SMC | Serrurerie
LOISELEUR PAYSAGE | VRD Paysagiste
Superficie SHON : 9480 m²
Livraison : 2012
Coût : 18,59 M € HT
Performance énergétique : BBC
Lauréat : Prix national de la construction bois 2013 « coup de cœur des maires »
Photographies par : Jussi Tiainen

La réalisation du nouveau pôle scolaire regroupant 5 écoles, s’inscrit dans le cadre du projet de requalification du secteur Pasteur mis en place par la ville de Limeil-Brévannes et CCU. En libérant des terrains un écoquartier de 4,5 HA a permis l’implantation de 711 nouveaux logements, d’une place commerciale et d’un nouveau groupe scolaire.

Le parti architectural se focalise sur deux idées majeures; développer un projet dense, capable de « tenir » l’ensemble du tènement et de dialoguer avec les futurs espaces publics alentours, et offrir à chaque école une individualité spatiale tout en appartenant à un tout de grande échelle. Nous utilisons la topographie des lieux qui sur la longueur du terrain offre 4 m de dénivelé et décidons d’organiser les écoles sur deux plans, connectant les points opposés du terrain, l’hôtel de ville au nord, la nouvelle place du quartier au sud. Ainsi le bâtiment vient s’inscrire comme dans un moule sur la parcelle complexe, en coupe comme en plan. Une des écoles élémentaires, l’unique construction de béton, réalise un soutènement, en faisant dos au dénivelé pour définir une grande plate forme où l’on installe deux écoles maternelles, une école élémentaire, le restaurant, les cours. Une deuxième plate forme, constituée par les toitures terrasse des écoles, est connectée directement à l’espace public. Ce sol artificiel gomme l’effet d’étage. Ainsi on glisse d’un niveau à l’autre du terrain, sans s’en apercevoir, toujours en connexion avec l’espace public.

Le projet est étudié et bâti en 18 mois avec une procédure conception réalisation ; avec une équipe de 25 architectes et ingénieurs les plans et détails ainsi que les panneaux préfabriqués en atelier en Allemagne par les charpentiers d’Amann permettent cet exploit. Les composants de structure comme le Lignotrend sont aussi des éléments finis visibles dans les classes. Des équipements électriques sont incorporés en atelier.

Du peintre Finlandais Lauri Algrhen , 2 tableaux permettent de composer une chromatique et des impressions sur des élements clés du projet, un escalier monumental inspiré des bâtiments d’Aalto, et l’habillage d’une tour repère, barycentre de la composition. Un bardage ondulé scié sur mesure dans du meleze donne une touche d’originalité et d’aléatoire sur la peau du bâtiment.